> Transcription vidéo « Portrait d’une princesse »

Transcription vidéo « Portrait d’une princesse »

Atelier niveau moyen
Cécile Marcoux : Marie Bonaparte, oui c’est une princesse, effectivement, c’est une riche héritière, sa mère meurt quasiment à sa naissance, et y a toute une histoire autour de l’héritage qui est à la fois une chance et… quelque chose de très lourd à porter.
Dès qu’elle a 18 ans et qu’elle commence à prendre un peu d’autonomie, elle commence à fréquenter un peu les cercles littéraires parisiens. Elle est très demandeuse en fait… elle est très intelligente : elle parle couramment anglais, allemand, euh… grec euh… Elle fait son analyse en allemand avec Freud, elle traduit les œuvres de Freud ! Ça aussi c’est une partie importante de son rôle dans la transmission de la psychanalyse en France. Elle est entière… Quand elle va voir Freud, c’est vraiment quelqu’un qui est hum… euh… dans un grand désespoir, et probablement, quand même grâce à lui et sa rencontre avec lui, elle va… elle va être sauvée. Et de ça je pense qu’elle euh… elle va le remercier, d’abord parce que la psychanalyse ça va être une découverte pour elle, elle va enfin comprendre des tas de choses qu’elle euh… qu’elle imaginait mais sans vraiment mettre de théorie, et tout d’un coup ça va être pour elle une grande révélation : et elle va se dire, mon… voilà, mon rôle à moi c’est d’amener la psychanalyse en France, et pour ça j’ai de l’argent, j’ai l’énergie pour le faire, j’ai les connaissances, donc je me lance là-dedans. Et c’est vrai qu’quand elle fait une chose, elle le fait… à fond.